Unité de production de beurre de Karité á Siokoro
  • Jigiya Bon – Siokoro
    Une manufacture de beurre de karité en milieu rural.
  • Jigiya Bon – Siokoro
    Formation professionnelle et perfectionnement des femmes du village.
  • Jigiya Bon – Siokoro
    Une récolte précieuse: les noix du gerbe.
Jigiya Bon Siokoro : Promotion d'une région rurale

Après que l’association ‘Maisons de l’espoir ‘ ait étendu son but d’association avec l’installation d’un institut de micro-crédit pour soutenir des femmes, en améliorant leur situation professionnelle et financière, et donc celle de leurs familles, un autre projet datant de 2012 a vu le jour. La promotion des possibilités de génération de revenues et l’amélioration de la situation des femmes rurales.
Environ 155 km au sud de la capitale Bamako se trouve le village Siokoro. Plus de 170 familles  vivent ici. Siokoro est un village comme beaucoup d’autres dans la région Banan dont la caractéristique frappante est la grande pauvreté.
Au début, 7 villages dans les alentours de Siokoro étaient inclus dans le projet et les femmes étaient familiarisées avec les méthodes de la production biologique.  Les zones de ramassage ont été agrandies en 2014  pour atteindre au total 20 villages. Beaucoup de femmes ont ainsi amélioré le revenu des familles par la vente des noix rassemblées de l’arbre de Karité à la manufacture de production du beurre de Karité biologique.
La plupart des femmes ne sait ni lire ni écrire, ce qui veut dire que l’alphabétisation reste encore une préoccupation.

Parmi les noix de ces arbres, on fait une pommade très salutaire: le beurre de karité.
La Coopérative Jigija Bon Siokoro

Maisons de l’espoir a fondé  avec trois associations maliennes la coopérative d’utilité publique Jigiya Bon Siokoro pour moderniser et développer la production de beurre de Karité à Siokoro, de sorte que les femmes peuvent obtenir un salaire juste pour leur labeur et s’assurer économiquement. A long terme, le profit engrangé doit servir à promouvoir surtout des projets d’éducation pour des filles et des femmes.

Après un résultat positif de l’étude de faisabilité,  la construction de l’unité de production a commencé en 2010. La commune avait mis à la disposition du projet un grand terrain de 2 ha,  environ à 300 mètres du village. A la fin de l’année 2012, l’installation complète était fonctionelle et jusqu’à 30 tonnes de beurre de Karité par an doivent être fabriquées à long terme et vendues surtout à des entreprises européennes de produits alimentaires, cosmétiques et  pharmaceutiques. Les processus dans l’usine, la formation des femmes et l’organisation du ramassage de noix se sont organisées plus difficilement que prevus, et seulement à partir de 2014 des quantités considérables de beurre de Karité ont été produites et exportées.

L’entreprise de produits cosmétiques naturels Börlind S.A.R.L. a soutenu généreusement la coopérative dans ce processus et achètera une à deux tonnes de beurre de Karité par an.
Depuis le printemps 2011, des femmes sélectionnées de Siokoro et ses environs sont informées et formées sur les conditions d’un produit bio, l’organisation de la collecte des noix bio et des processus dans l’unité de production.

La collection et le traitement des noix est traditionellement une affaire de femmes.

This post is also available in: Deutsch (Allemand)