Microcrédits pour les femmes : Soutien aux communautés d'intérêts par des crédits favorables
Grâce à un don généreux, Jigya Bon a pu mettre en marche un programme de micro-crédit en 2007

Le ‘groupe cible’ concerne les femmes qui veulent s’établir à leur compte sans avoir les moyens nécessaires, où celles qui veulent se lancer dans le petit commerce afin d’élargir leurs activités. Plus de 100 femmes reçoivent des micro-crédits qu’elles doivent rembourser après 3 mois, à un taux d’intérêt de 5%. Ce taux d’intérêt, très favorable au Mali, nous permet d’augmenter en partie le total initial. Chaque trimestre, les présidentes de groupes des femmes vérifient que les intérêts sur capital sont bien remboursés, font le compte avec le centre, et accordent généralement un nouveau crédit. Chaque groupe tient un fonds de solidarité pour les cas d’urgence (maladie, décès, divorce etc…) qui est alimenté par les petites contributions de ses membres. Si le groupe rembourse régulièrement ( 2 ou 3 fois ), et sans incident, le crédit accordé peut être augmenté.
Le taux de remboursement tourne autour des 98%. Le collaborateur d’un grand club d’épargne accompagne les groupes et sélectionne des nouveaux candidats, où accorde des crédits supplémentaires.

Les participants du programme de micro-crédit viennent chaque fin de trimestre dans le centre pour rembourser leurs crédits, discuter de l’avancement de leurs projets et emprunter à nouveau si besoin est.

Notre administration est parfois confrontée  à certaines exigences:

Par exemple une des communautés d’intérêt, le groupe Gnéta, avait un grand besoin en matériel et voulait par conséquent un crédit plus élevé, pour pouvoir suivre plusieurs commandes simultanées et rivaliser avec ses concurrents. Tous les sept membres du groupe font partie de la même famille, et sont des entrepreneurs efficaces. Vu la rentabilité du groupe et son engagement, il leur a été accordé cette facilité.

Le groupe Benkadi I a des problèmes organisationnels, financiers et sociaux. La présidente ne communique pas avec les membres du groupe et n’organise pas de réunions. Après des discutions, il a été recommandé d’améliorer la gestion du groupe, de le controler et la présidente a promis de modifier son  comportement.

Remboursement des microcrédits dans le Centre
Portrait d'une candidate au micro crédit

Marie Louise Coulibaly est une aide soignante, et travaille à la maison. Elle offre ses services aux femmes et aux enfants avec des blessures, ayant de la fièvre, où souffrant de paludisme léger. Elle conseille également en cas de grossesse.
Son fonds de roulement se compose de crédits issus de Jigiya Bon. Une étude préliminaire a montré qu’elle achète parfois des médicaments de base pour 45000 FCFA (69,- €) et les vend pour 75000 FCFA (114,- €), donc elle obtient un profit de 45,- €. Et parfois elle soigne gratuitement.

A titre anecdotique, elle raconte qu’une fois un petit garçon gravement malade a été amené chez elle, et parce que les médicaments nécessaires lui ont manqué, elle n’a pas pu l’aider et le garçon est mort. Cela l’a poussé à prendre un crédit, pour avoir des médicaments à portée de main.

La recommandation de notre conseiller était que Mme Coulibaly mérite une meilleure formation, afin d’être plus efficace dans l’aide qu’elle apporte, et qu’elle recoive un crédit plus élevé, pour pouvoir diversifier et augmenter sa réserve de médicaments.

Remboursement du crédits au centre