La renaissance de l'artisanat historique de la filature et du tissage
  • Boro coton
    Tissage des bandes lors du traitement dans le studio de couture à Bamako.
  • Boro coton
    Sur de simples métiers d'environ 15 cm de large, des rayures de couleur naturelle sont tissées.
  • Boro coton
    Le tissage est un domaine d'homme.
  • Boro coton
    Le coton est filé en fils avec des broches.
  • Boro coton
    Dans les salles de filature, les femmes s'assoient ensemble au travail.

À côté de l’installation du séchoir d’oignon nous essayons de contribuer avec une autre initiative à l’amélioration des revenus des familles à Boro :

Avec la renaissance de l’artisanat historique de la filature et du tissage du coton Il y a là, comme chez nous il y a longtemps, une chambre de filature, dans laquelle les femmes du village sont assis ensemble et filent le coton. Le coton est dameubli d’abord avec un peigne de métal à plusieurs dents, filé ensuite avec des fuseaux; Tisser est le domaine des hommes. Ils tissent sur les métiers à tisser simples des bandes tissées de couleur naturelle de 15 cm de large, dont des couvertures et des vêtements sont alors fabriqués. Souvent, elles sont aussi colorés, p. ex. avec l’indigo.

Nous achetons de grands rouleaux de telles bandes étroites à un prix équitable. Elles seront lavées et traitées à des nappes et à des couvre-lit dans l’ateleir de couture à Bamako

Ici, vous pouvez commander prochainement des couvertures de coton.

Ici, vous pouvez commander des couvertures de coton.

Regardez les images de filature et du tissage.

This post is also available in: Deutsch (Allemand)